Cette deuxième édition des Coupures de Lumière Crue a eu pour thème l’adolescence, les amitiés et les premières soirées, les premiers émois sexuels et les peines de coeur, tout un tas de premières fois quoi, mais aussi et surtout, les rêves.
 

C'était ainsi la première Boum de Culnégonde et Jozéffine, jeunes femmes en devenir, qui ont joué avec vous à un mémorable ‘Action ou vérité ?’. On a appris que le papa de Jozéffine était un certain Charles Bukowski, et que Culnégonde rêvait de se faire dévorer . . .

 

Pendant l'interlude a pris place l’inévitable Bière Pong pendant que Culnégonde prodiguait ses conseils beauté dans la Salle
des métamorphoses
.

 

Est venue l’heure du slow, danse sauvage incoutournable, et enfin Culnégonde et Jozéffine ont réfléchi avec vous ‘À quoi rêvent les jeunes filles’, inspirées par Alfred De Musset (après avoir donné une bonne leçon à un harceleur mal peigné).

Vous pouviez aussi, en allant délester votre vessie des breuvages ingurgités, admirer notre galerie des souvenirs "Puberté, j'écris ton nom" .

Photographes : Dan Buster's, NicoToulouse et Hervé Hurbe.